Et j’entends siffler le Parc.

par

Des ultras idiots utiles bénévoles (ou pas) zélés ont apparemment déployé une banderole hier soir disant, grosso merdo :
Neymar vrais supporters ne sifflent pas. Unis pour Paris.


Ah ah ah ah ah !
Invention du Qatar : l’ultra qui ne siffle pas.
Un rêve à la Beigbeder en somme.
Hashtag (ça s’écrit comme ça ? Pas trouvé le logo sur mon clavier…) broncaca…
Les caves putain.
Ou les flipettes : ils chialent déjà à l’idée de voir Neymar partir dès cet été. À MADRID !!!
On l’a sifflé, merde, il va se barrer, mais c’est Neymar merde !!!”

Ah ah ah ah ah ah !
Idée de nouvelle banderole pour Neymar pour le match de ce week-end :
“NEYMAR + ULTRAS = AMOUR ÉTERNEL”…
Hé Neymar, mets en six à Madrid et on commence à discuter, toi et moi !
(Si tu peux en mettre aussi 4 au retour, au cas où, tu sais, nous…)
Et arrête le boudin marketing.
Deviens comme nous, un vrai connard.
Un Parisien (je crois que tu en as les qualités. Si seulement, tu osais, vraiment…)
Et tu auras ta chanson.
(Pas la brésilienne toute paresseuse d’actuellement)
Rejoins nous kamarad Neymar.
Ici, c’est Paris.

Et si tu te démerdes pas trop mal, tu resteras dans nos tronches à jamais.
Ces quelques sifflets parce que toi, tu prends le ballon et empêche Cavani de doubler la grande perche Ikea au Parc, ratant ainsi l’occasion d’être déjà, simplement en donnant ce ballon à Edinson, un peu cool, beau, historique ?
Franchement ?
Je pense qu’Edinson mérite mieux que ça pour devenir notre premier sniper.
Un petit péno, pfff…
On s’en branle en somme.
Ces quelques sifflets, c’était juste pour que tu retrouves le truc de la cour d’école.
Tu sais ?
La chambrette.
L’appartenance.
C’est cadeau en fait.
Aimons nous.
Vivants, Neymar, c’est mieux.
Le 14 février, oui, aimons nous !

Et après, on fume une clope et on en discute.


Jérôme Reijasse

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Découvrez les articles de