Enfin des référents

par

Mais qui es-tu Référent Supporters ? On tente ici de vous expliquer
les tenants et les aboutissants de ce qui se prépare au PSG.


En plein milieu du mois d’août, l’actualité du PSG se résume souvent au mercato et à la reprise du championnat pour la grande majorité des supporters.
Pourtant un événement important s’est produit, et il devrait ravir les plus impliqués d’entre nous et surtout faciliter grandement la vie de ceux qui veulent suivre notre club dans tous les stades de France et d’Europe : le PSG a enfin un référent supporters, et même deux. Le Parisien en a déjà parlé (cliquez ici).

Plus de deux ans après le vote de la loi* rendant cette fonction obligatoire dans les clubs professionnels le club est enfin en règle. L’article de loi en question s’inspire d’un dispositif demandé par l’UEFA pour les clubs participants aux compétitions européennes dans le cadre du fameux Fair Play Financier (article 35**).

*cliquez ici pour consulter la loi
**Article 35

Mais concrètement, qui connaît cette fonction et le rôle joué par ces référents supporters ?
En réalité, très peu de gens parmi les supporters à travers la France et au sein des clubs des instances et des autorités.
Aujourd’hui les choses commencent à avancer avec par exemple la mise en place d’une formation obligatoire sans compter les efforts de l’ANS.*, du ministère des sports et de la LFP pour informer et communiquer sur le sujet. Pourtant la majorité des clubs français, des groupes de supporters et même des dirigeants n’ont toujours pas une vision claire de ce qu’est sensé faire un référent et par conséquent de ce qu’il peut apporter concrètement.

*Cliquez ici pour découvrir l'ANS

Il est encore difficile de trouver de la documentation en France expliquant ce que les référents doivent faire, en dehors du livret de l’ANS dédié*.
Pour faire simple leur rôle est essentiel : ils doivent être le lien entre tous les supporters, le club et les autorités. De la simple information donnée à un supporter jusqu’à l’organisation d’un déplacement de milliers d’entre eux. Il fait entendre ce que peux demander le club ou faire remonter les problèmes évoqués par les fans… Il doit surtout anticiper les problèmes, désamorcer les situations à risque et faire en sorte que tout se déroule bien.

*Livret de l'ANS

Bref, c’est tout ce qui concerne les supporters qui passe par lui.
Pour ça l’élément essentiel est la confiance. Celle des supporters bien-sûr mais aussi des salariés du club et des autorités. Il n’est pas là pour dire ce que les uns et les autres ont envie d’entendre et surtout il n’est pas là pour appliquer la politique du club. Il n’est pas responsable des dérives des uns et des autres. C’est pourquoi il doit avoir une grande autonomie, notamment du directeur organisation et sécurité (DOS) sans pour autant s’affranchir de l’autorité de la haute direction. Car c’est bien celle-ci qui décide en dernier ressort bien-sûr.

La tâche est donc immense dans un club comme le PSG. D’une tribune active animée par le CUP et des milliers de fans, des supporters qui ont le sentiment d’être délaissés au profit des ultras ou des cibles marketing de pays lointains, des fanclubs à travers la France et le monde, des nouveaux supporters ayant besoin d’être accompagnés, de ceux en situation de handicap qui ont des besoins spécifiques…en passant par les mesures compliquant la vie des supporters imposées par les autorités (auxquelles s’ajoute la spécificité de la préfecture de Paris) ou les instances, jusqu’aux problèmes basiques de billetterie, ils ne seront pas trop de deux pour assumer tout ça. À titre de comparaison certains clubs européens ont plus de 10 personnes ayant une fonction équivalente à celle du référent.
C’est donc une très bonne nouvelle pour le PSG. D’autant plus que les deux personnes nommées ont une grande expérience et ont un réel attachement au club de la capitale :

Malik Nait-Liman a été déterminant pour permettre le retour de supporters actifs au Parc des Princes et en déplacement.
Clément Laborieux a lui été indispensable dans les relations avec le CUP (association de supporters agréée par le ministère des sports qui regroupe les ultras et leurs sympathisants).

Cela vient confirmer que le club continue de se structurer et que le Président assume pleinement son rôle face aux réticences en partie évoquées dans l’article d’Yves Leroy dans Le Parisien (refus de la commission de déontologie de la fonction publique et des mois de blocage).

Crédit photo (c) Panoramic


Ignatius Reilly
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Découvrez les articles de