Oh! KLM

par

Il surgit à la vitesse d’un éclair, bondit comme un enfant terrible du 9-3.
Il ne doute pas, sûr de sa destinée, et certain du travail à mener pour l’accomplir.
Sur le toit du Monde, telle est sa destination souhaitée.


Du 20 décembre 1998 au 15 juillet 2018, cette marche, il l’a déjà franchie. L’écho d’Edson Arantes do Nascimento n’est plus une chimère. A peine le temps de la formuler, cette idée saugrenue n’est plus à supposer, devenue une réalité, l’évidence ne peut être contestée. Kylian, un prénom de tueur à gage, celui qui agit de sang-froid. Pelé tremble, prêt à s’incliner, comme les gardiens du monde entier. Celui que je compare à une panthère a déjà ses valises posées dans la plus belle ville du monde, espérons-lui de s’y ancrer, espérons-nous de l’y voir briller. Et vice versa. Pendant longtemps. Pour l’éternité, celle d’une longue carrière qu’il a à peine débutée.

La Mbappé mania va faire des dégâts

Au calme, citoyens. Kylian Mbappé vient tout juste d’arriver. 19 piges et une mentalité de daron. Les épaules larges, la tête haute, le buste droit, le verbe juste. Flashé à 37 kms/h, ballon au pied, la limitation en centre-ville est explosée. Attention à la sortie des écoles, à la rentrée la Mbappé mania va faire des dégâts. Les vautours se délectent déjà d’une rivalité fratricide avec son modèle auriverde. Entre prodiges, le génie ne peut être cannibalisé. L’accumulation de leur si belle richesse doit leur permettre de se sublimer, et peu importe les jaloux qui tenteront de tout gâcher. Point de pleureuse, point d’enfant dieu, mais deux esthètes dont nous devons louer la rareté et choyer la complicité.

A nous de les y accompagner

Deux étoiles, sur un maillot, mais aussi sur notre terrain, cette sublime pelouse du Parc des Princes. A elles de nous montrer, avant même la fin des vacances d’été, que sous nos couleurs, Rouge et Bleu, elles souhaitent briller, filantes sur les ailes, mais fidèles à notre projet, celui qui consiste justement à broder au-dessus de notre blason une étoile de Ligue des Champions. Parisiens, parisiennes, ne tombez pas dans le piège des qu’en-dira-t-on, qui se délecteront des premiers sifflets et tenteront de manipuler l’ordre établi. L’enfant de Bondy sait d’où il vient. Le néo Champion du Monde sait où il veut aller. Son compère brésilien a les mêmes desseins. A nous de les y accompagner, simples supporters du Paris SG.

Oh Kylian Mbappé, fais nous rêver. Avec ton pote, Neymar Junior, vous détenez la clé. Ensemble, et contre tous, nous atteindrons les sommets.

Photo (c) Panoramic


Benjamin Navet
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Découvrez les articles de