PSG-Barcelone

par
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

On m’appelle Rabiot les bons tuyaux. Moi mon truc, c’est de sentir comment un match va se dérouler. Rien que pour vous, voilà mes prédictions pour le choc PSG-Barça… Mais attention hein ! Ça reste entre nous !


-60’ : La compo du PSG est tombée. Paris se présente en un ambitieux 4-2-3-1, avec Javier Pastore en n°10, soutenu sur les ailes par Lucas et Draxler. Derrière lui se tiennent Matuidi et Verratti. Trapp garde les cages.

-20’ : A l’échauffement, Layvin Kurzawa croise le regard de Lionel Messi, et tombe en crise de catalepsie à l’idée de se faire manger tout le match. Il faut l’intervention du staff médical du PSG pour remettre l’arrière gauche sur pied. A tout hasard, Ben Arfa se tenait prêt à prendre sa place.

-10’ : La corbeille du Parc se remplit peu à peu. Zlatan Ibrahimovic est présent, mais ne sait pas trop quelle équipe encourager. Il est passé par les deux camps, et les considère tous les deux comme indignes de son niveau.

-2’ : Ronaldinho, qui trainait encore dans Paris depuis le coup d’envoi fictif donné au match contre Monaco (15 jours ne sont pas suffisants pour faire le tour des boîtes parisiennes), a consenti à remettre le couvert pour ce choc et se présente devant le rond central.

1’ : Première incursion barcelonaise dans le camp parisien, avec Lionel Messi, devant un Kurzawa toujours en état de choc. Alors que l’argentin fait une feinte de corps, le parisien se roule en boule et fait le mort. Heureusement pour le PSG, Blaise Matuidi intervient pour dégager le ballon en touche, et secouer Layvin.

5’ : Pastore touche son premier ballon. Unai Emery, le staff médical, le banc des remplaçants, le Parc des Princes, et Thomas Pesquet retiennent leur souffle… Il ne se blesse pas, le jeu peut se poursuivre.

12’ : Après une succession de 142 passes sans que Paris ne touche la balle, les barcelonais se disent que ce serait pas mal d’accélérer le jeu. Iniesta s’engouffre dans l’axe en faisant de Matuidi sa chose, évite le tacle de Verratti, et enroule sa frappe vers la lucarne de Kevin Trapp. Magnifique détente de l’allemand qui détourne en corner.

13’ : Les barcelonais jouent le coup de pied de coin à deux, mais alors qu’il se prépare à déborder, Rakitic voit arriver sur lui Blaise Matuidi, bave aux lèvres et yeux rouges. Paniqué, le croate se fait déposséder du ballon par le français, qui remonte rageusement la ligne de touche. Après un relai efficace avec Draxler, il parvient à centrer pour Edinson Cavani, parti depuis sa propre surface de réparation, et qui parvient à frapper le ballon de la tête au point de penalty. Hors cadre.

21’ : Verratti et Iniesta se livrent un duel à distance depuis le début du match portant sur le nombre de dribbles humiliants qu’ils peuvent placer à leurs adversaires. L’espagnol mène d’une courte tête, 9 à 7.

35’ : Neymar profite d’une montée infructueuse de Meunier pour partir en contre, efface Lucas, revenu défendre puis transmet à Suarez au point de penalty. A la lutte avec Kimpembe, l’uruguayen s’écroule. L’arbitre siffle penalty.

36’ : Une nuée de parisiens se rassemble autour de l’arbitre pour contester la décision, mais rien n’y fait. L’arbitre doit même renvoyer en tribunes Thiago Motta, suspendu pour cette rencontre, et qui était descendu sur la pelouse pour contester, par habitude.

37’ : Alors que Suarez s’avance pour tirer le penalty, il arrête sa course, semble distrait, et rate complètement son tir, qui s’envole dans les nuages. Les images au ralenti montreront clairement Motta, en tribune Auteuil, pantalon baissé pour déconcentrer l’uruguayen.

45’ : C’est la mi-temps, 0-0 à la pause. Sur beIN Sports, Laurent Blanc estime que c’est un bon score, pendant qu’Alexandre Ruiz lui demande poliment de bien vouloir quitter le plateau sur lequel il vient de faire irruption.

46’ : Très timide depuis le début de la rencontre, Julian Draxler se montre enfin, profitant d’une bonne récupération de Marco Verratti qui le lance en profondeur. Après avoir aisément effacé Sergi Roberto, l’international allemand centre fort à ras de terre pour Pastore qui a bien suivi le mouvement, et qui converti l’offrande d’un superbe intérieur du pied droit : 1-0.

47’ : Tout à sa joie, Pastore parcourt le terrain en largeur et veut faire une glissade pour célébrer son but, mais se prend le genou dans une motte de terre et doit être évacué sur civière.

48’ : Hatem Ben Arfa a enlevé son survêtement, et part faire un tour de terrain, en espérant qu’Emery décide de le faire rentrer. Ce faisant, il disparait du champ de vision de l’espagnol, qui se résout plutôt à faire rentrer Rabiot, et passer en 4-3-3.

53’ : Rabiot se distingue d’entrée de jeu en effaçant habilement Rakitic d’un dribble bien senti, mais se fait déposséder du ballon par Busquets, qui transmet aussitôt à Lionel Messi. L’argentin part à 100 à l’heure, laissant Matuidi sur place, dépose Kurzawa d’une superbe roulette avant de feinter une frappe devant Kimpembe et transmettre la balle à Suarez, seul au point de penalty qui marque sans trembler : 1-1

62’ : Coup de massue sur le Parc et sur l’équipe du PSG, qui accuse le coup, et devient de plus en plus fébrile, à l’image de Verratti, qui tente de dribbler Suarez devant sa propre surface et perd le ballon. Le buteur barcelonais efface Marquinhos d’un grand pont mais bute sur Trapp, bien sorti au-devant d’El Pistolero, et qui détourne en corner.

63’ : Trapp reste au sol, et semble blessé. Ben Arfa, qui vient de revenir de son tour de terrain, fait signe à son coach qu’il est disponible au cas où.

64’ : Areola fait finalement son entrée, sous les critiques des commentateurs de beIN Sport qui estiment qu’il a mis un peu trop de temps à enfiler ses gants.

65’ : Corner tiré sortant par Messi, Areola se décide à sortir pour s’imposer dans les airs, détourne parfaitement le ballon avec son poing, mais son genou heurte Iniesta, qui ne semble pas en mesure de reprendre la partie.

66’ : Luis Enrique, qui s’apprête à faire entrer André Gomes, demande à Emery de bien vouloir rappeler Ben Arfa qui s’était proposé, au cas où…

70’ : Fatigué d’entendre Ben Arfa supplier sur le banc de touche, l’entraineur parisien se décide à le faire rentrer à la place de Lucas, qui sort en courant à fond la caisse, pour anticiper le décrassage.

76’ : Première accélération de l’ancien niçois, qui efface habilement Jordi Alba, mais alors qu’il peut donner le ballon à Cavani complètement seul, il s’empale sur Samuel Umtiti, qui avait bien anticipé son dribble.

77’ : Contre éclair emmené par Alba, puis Neymar. Le brésilien efface Meunier d’une feinte de corps et sollicite le une-deux avec Rakitic qui lui remet le ballon en louche, mais au moment de frapper le ballon de la tête, celui-ci colle aux cheveux de Neymar qui a un peu trop forcé sur le gel, ce qui laisse à Areola le temps de se saisir du cuir.

79’ : Débarrassé de la concurrence d’Iniesta, Verratti en profite pour repasser devant lui au challenge du dribble le plus humiliant (13-12 pour le parisien), mais se fait sanctionner par Busquets d’une rugueuse semelle.

80’ : Panique au sein du staff du PSG, Marco Verratti reste à terre après ce contact. L’espagnol prend un carton jaune, et Unai Emery doit expliquer à Ben Arfa, qui se tenait prêt au cas où, que ce n’est plus la peine de demander à remplacer quelqu’un maintenant qu’il est sur le terrain.

81’ : Verratti se relève finalement, et récupère le ballon dans les pieds de Gomes avant d’humilier Sergio Busquets d’un râteau. Il transmet à Ben Arfa, qui trouve Cavani d’une passe lumineuse. L’uruguayen fait un contrôle trop long, mais qui se transforme en grand pont sur Gérard Piqué. Draxler a bien suivi et s’offre un face à face avec Ter Stegen, qu’il conclut d’un ballon piqué : 2-1

83’ : Les barcelonais poussent les parisiens dans leurs retranchements, et tentent de se procurer des occasions devant un bloc très bas. Alors que Rakitic s’apprête à frapper, il voit Matuidi sortir comme un fou sur lui et contrer sa frappe.

84’ : Le ballon repart en louche jusqu’à l’autre bout du terrain, où rôdait Edinson Cavani qui parvient à prendre de vitesse Piqué, mais qui rate complètement son contrôle, laissant le temps à Ter Stegen d’intervenir.

88’ : Panique dans la surface parisienne après le débordement de Messi ! L’argentin efface tour à tour Kurzawa, Kimpembe, Marquinhos, mais bute sur Alphonse Areola qui détourne du pied. Neymar a bien suivi, mais est fauché par Meunier : Penalty.

89’ : Messi transforme sans trembler. Thiago Motta, cette fois-ci positionné en tribune Boulogne, avait pourtant montré ses fesses, mais rien ne pouvait déconcentrer l’argentin : 2-2.

90’ : Sur l’engagement, Paris se projette immédiatement, et une superbe transversale de Verratti trouve Kurzawa qui centre instantanément pour Cavani, à l’entrée de la surface. Celui-ci frappe sans contrôle, le ballon finit en pleine lucarne : 3-2

90’+4 : Alors que les barcelonais font tourner, semblant se contenter de ce résultat en vue du match retour, Blaise Matuidi récupère le ballon après un duel rageur avec Gomes et décale aussitôt Draxler, qui redonne à Matuidi, qui transmet à Verratti, idéalement placé pour une frappe. L’italien préfère glisser à Cavani dans la surface qui frappe de toutes ses forces sur le poteau barcelonais. Mais le ballon revient sur Rabiot, qui tente sa chance, mais la balle rebondit sur Piqué, et manque de lober Ter Stegen, qui repousse comme il peut sur Matuidi qui a bien suivi et frappe. Le ballon, certes ralenti par le pied de Sergi Roberto finit tout doucement sa course au fond des filets. Le but le plus laid de l’histoire de la Ligue des Champions vient d’être marqué mais on s’en fout : 4-2

90’+6 : Coup de sifflet final, Emery est tout de même obligé de rappeler à ses hommes qu’il y aura un match retour.

90’+60 : Un membre du personnel du Parc vient réveiller Zlatan Ibrahimovic, qui s’était endormi, trouvant le match trop terne à son goût.

On y croit, ça parait presque crédible.
Après tout… Pourquoi pas ?

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Découvrez les articles de