Stickers PSG

par
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

On continue notre voyage au coeur du monde du supporterisme avec un volet consacré aux stickers des groupes installés dans les Virages du Parc des Princes.
A cette occasion, on a rencontré Guillaume Bassimon qui collectionne
tous les stickers depuis presque 15 ans.
Plongeons dans cet univers haut en couleurs.


Virage : Comment commence ton histoire avec le PSG

Je suis supporter depuis l’âge de 12 ans. C’est mon parrain qui m’a transmis la passion. Il m’a emmené au parc, j’ai fait des déplacements avec lui, ça m’a permis d’en apprendre plus sur le club. La passion est venue petit à petit. Depuis je n’ai jamais lâché.

Virage : Premier Match ?

Je crois que c’était la saison 2002-2003. C’était un PSG-Lille. Victoire 1-0 (ndlr : 29 janvier 2003 – But de Pochettino).

Virage : Vous alliez dans quelle tribune ?

Tribune Boulogne. Dans le Kop. En R1 Rouge. Je me souviens on allait avec ses amis aux 3 obus, on prenait des bières tranquillement, on se rapprochait du stade. Victoire ou pas, ça restait conviviale, on retournait boire un verre après le match.

 

Virage : Tu as té pris par l’ambiance ?

Oui par la ferveur.

Virage : Puisqu’on parle de ferveur, que penses-tu de l’ambiance actuelle en Virage Auteuil ?

Je trouve que c’est une bonne chose. Après 2010 lorsqu’il n’y avait plus de groupe, tu voyais tout de suite la différence. Ce qui me choquait c’est lorsque l’équipe perdait, ça sifflait. On m’a toujours dit « siffler sur nos joueurs, c’est craché sur nos couleurs ». Ça m’a dégoutté du coup je suis moins allé au Parc. Aujourd’hui l’ambiance revient progressivement. Il faut que les nouveaux intègrent la mentalité ultra, car c’est particulier. On mange avec le club, on vit avec le club, H24…

    

Virage : Est-ce qu’il a des joueurs qui t’ont marqué pendant tes premières années ?

Pedro Miguel Pauleta et Mamadou Sakho. J’ai pas accroché sur l’ère actuelle avec Zlatan et les autres stars. Mais j’aimas bien Lavezzi. C’est un peu dur ce que je vais dire mais j’ai l’impression que les joueurs d’aujourd’hui n’ont pas intégré la ferveur, l’esprit club. Ils portent le maillot mais ils n’ont pas l’amour du maillot. Il manque un peu ça aujourd’hui. Peut être que ça viendra. Et puis quand le match est terminé, ne pas rentrer au vestiaire. Il faut qu’ils viennent saluer les supporters. Pas forcément jeter des maillots mais au moins remercier les supporters d’être venus les soutenir. C’est la moindre des choses.

   

Virage : Comment en es-tu arrivé à collectionner les stickers des groupes de supporters du PSG ?

Une fois encore c’est mon parrain qui en est à l’origine. A la fin des matchs il m’en donnait. Je les gardais dans une pochette plastique. Et puis au fur et à mesure que la collection grandissait, je me suis pris au jeu. Je me suis dit qu’il fallait faire quelque-chose, que ça pourrait servir plus tard.

Virage : En fait c’est un peu comme une collection Panini ?

Oui mais en mieux (rire). Et puis aucun d’entre eux n’a été collé sur un mur ! Ils sont dans leur état d’origine.

Virage : Et comment faisais-tu pour trouver tous ces stickers ?

A la sortie du stade après les matchs. Ou en déplacement. Je repérais les personnes à leurs écharpes. Et j’allais à leur rencontre pour leur demander si ils avaient des stickers à me donner. Je me présentais comme un collectionneur. Parfois ils étaient réticents mais on faisait parfois des échanges comme avec les images Panini. Il y a aussi des amis qui récupéraient des stickers pour moi au Parc. En tout cas pour moi ça n’a jamais été un business. Un sticker ça se colle ou ça se garde pour soi.

      

Virage : Tu sais combien tu as de stickers au total ?

Difficile à dire, dans les 250 je pense. Mais de tous les groupes. Des Firebirds aux Rangers. Je crois que j’ai à peu près tout ce qui est sorti. Par contre je ne peux pas te donner la datation même si je sais qu’il y en a qui datent pas mal.

Virage : Est-ce qu’il y a dans ta collection un sticker qui compte plus pour toi ?

C’est dur à dire. Le premier bien sur, celui que mon parrain m’a offert.

Virage : Tu continues ta collection avec les groupes actuels ?

Non parce que je vais moins au Parc des Princes. Mais j’aimerais bien continuer, si il y a moyen d’avoir des contacts avec le CUP je suis preneur (*). 

   

Virage : Si un jour le club te propose de prêter ta collection pour monter une exposition ou un musée sur l’histoire du club et de ses supporters, tu serais partant ?

Bien-sur. J’attends de voir l’évolution du club mais je serais partant.

*Pour contacter Guillaume en vue d’échanges ou de dons de stickers : guillaume.bassimon@orange.fr


Xavier Chevalier

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Découvrez les articles de